Barre de menu



  

23/01/2015

Bim Révolution. La maquette numérique en Midi-Pyrénées




BIM Révolution, La Maquette Numérique en Région

Auteur : Stéphane IMBERT Fondateur



LES DÉBUTS D’UNE GRANDE AVENTURE

Association née du constat qu’il était nécessaire de proposer une plateforme et une structure afin d’apporter une solution aux interrogations des acteurs de la construction sur cette évolution de leurs métiers, BIM Révolution : La Maquette Numérique en Région a vu le jour cet été.
Nous sommes pour l’instant une toute petite association constituée de 4 fondateurs d’origines diverses mais très complémentaires et nous sommes en train de faire progressivement notre place en Midi-Pyrénées et Languedoc Roussillon. Comme toutes les structures, les débuts sont difficiles mais la demande des professionnels est bien présente et notre souhait est de pouvoir apporter toutes les actions utiles au secteur afin de promouvoir le travail collaboratif autour d’une maquette numérique et y développer le BIM.

Cette association est à vocation participative et collaborative comme le concept qu’elle met en avant. Le but étant surtout de pouvoir fédérer un maximum d’acteurs du bâtiment de notre région et de leur fournir une structure centrale afin de mettre en avant leur parcours, leurs structures et leurs expériences ou expertises sur des projets réalisés autour du processus BIM.

LES ENJEUX DE L’IMPLÉMENTATION DU BIM DANS LES ENTREPRISES DU BÂTIMENT

Le secteur du bâtiment est un secteur relativement complexe et la réalisation d’un bâtiment suit un rythme très soutenu lors de sa conception et sa réalisation. Elle est couplée à une multitude de textes et de normes qui change régulièrement la donne et surtout des objectifs et des moyens complètement différents selon les projets.

De plus, il nous faut, dans une équipe pluridisciplinaire, pouvoir intégrer une quantité impressionnante d’informations et pouvoir mixer toutes ses données afin d’éviter toutes redondances selon les divers métiers en conciliant rendement et efficacité.
C’est un exercice relativement compliqué surtout lorsque cette information est la plupart du temps compartimentée, voire même cloisonnée au sein d’une équipe de maîtrise d’œuvre et parfois même d’une entreprise.

Grossièrement, chaque construction est un prototype qu’il faut pouvoir porter au bout pour le client final… L’enjeu principal est donc de pouvoir rendre un modèle fini en adéquation avec l’ensemble des besoins propres au projet mais surtout concevoir en gardant à l’esprit le principe de coût global.

Le budget entretien réparation pour un gestionnaire de patrimoine représente 75% des dépenses réalisées sur une opération. L’utilisation de la maquette numérique laisserai envisager une économie de 7% sur ce budget, ramenée à un cycle de vie de près de 50 ans, l’intérêt est vite trouvé !

Les enjeux restent semble-t-il relativement importants car le secteur du bâtiment est en crise depuis plusieurs années maintenant et cela va de mal en pis. Il nous faut travailler vite et bien mais avec les méthodes actuelles ce n’est pas possible. La qualité s’en ressent et les surcoûts de non-qualité sont monnaie courante.

Construire avant de construire permet également d’anticiper toutes les problématiques de coordination des différents corps d’état et livrer un projet sans contre façons ou du moins très peu car soyons quand même très clairs, ce n’est pas une solution miracle et il y aura toujours des problèmes de dernières minutes à gérer.

Une récente étude estime à près de 10% du chiffre d’affaires du secteur bâtiment le surcoût de la non-qualité des chantiers avec 7,5% de remise en chantier et mise en conformité supportés par les entreprises et 2.5% par les assurances en garantie décennale.
L’économie ainsi réalisée se chiffre rapidement en million d’euros.

L’autre principal intérêt que j’entrevois dans le BIM est la valeur ajoutée que peuvent en tirer les différents corps de métiers. Nous ne sommes, dans les méthodes actuelles de conception réalisation, plus maîtres de notre savoir-faire mais esclaves du temps…
Construire en mode collaboratif oblige à penser, à chaque étape du projet, aux implications de notre travail sur les autres corps de métiers et surtout de conserver à l’esprit la qualité et la pérennité du projet d’un point de vue énergétique et environnemental.

Afin de synthétiser, je pense que le BIM peut nous permettre de mieux construire en anticipant bon nombre de problèmes en amont des phases de construction et permettre ainsi de réaliser des constructions d’une efficience énergétique durable durant tout leur cycle de la vie.
Nous avons certes beaucoup de chemin à faire mais c’est un début…

QUELS SONT LES SERVICES PROPOSÉS PAR LA PLATEFORME ?
L’association ne fait pas de distinction concernant ses membres car la transition numérique du bâtiment concerne tous les acteurs, de l’étudiant au Directeur Général et de la branche ingénierie à la branche gestionnaire en passant bien évidemment par l’artisan.

La mise en place du processus de collaboration autour d’une maquette numérique met en œuvre trois ensembles fondamentaux qui sont les utilisateurs (les entreprises), les outils de conception, de réalisation, de contrôle et de gestion, et le processus BIM par lui-même.
Le but de l’association est donc de scinder ces trois ensembles autour de la plateforme et de leur permettre de s’unir afin de fédérer et de promouvoir le BIM

Le premier service de l’association est donc de fédérer et d’informer avant tout. Nous sommes en ce moment dans une phase transitoire où le bâtiment se pose beaucoup de questions. Nous avons donc une tâche principale qui est de rencontrer les acteurs de la construction, les mettre en relation avec de vrais professionnels et de les informer sur l’avenir de leurs activités respectives.
Quelles seront leurs évolutions, sont-ils prêts, quelles solutions logiciels utiliser pour réaliser leurs activités respectives, comment s’y préparer ?



Afin d’y répondre, nous mettons progressivement en place des actions telles que :

  • Des rencontres amicales informelles pour établir un échange ouvert en petit comité dans des endroits accueillants comme on peut en trouver dans les ateliers de lecture ou réunion de quartier. Celles-ci sont une première approche pour les adhérents ou futurs adhérents. Elles seront relativement courtes mais régulières afin de toucher le plus de monde.

  • Des ateliers de présentation sur un thème ou un logiciel particulier afin de présenter une tâche bien précise dans le processus de collaboration ou un logiciel particulier pouvant apporter une solution de travail collaborative. Ces ateliers ne sont pas une formation proprement dite mais de l’information et permettront à ses participants de se faire une idée des possibilités offertes par la maquette numérique et le travail collaboratif ou de se rendre compte si tel ou tel outil logiciel est approprié dans leur processus de travail interne, s’il est adapté à leurs besoins et qu’elles sont les possibilités en terme de formation pour leurs collaborateurs.

  • Des formations, ou tout du moins la mise en relation entre utilisateurs et formateurs qu’ils soient extérieurs à l’association ou membres actifs. Pour ses derniers, nous souhaitons mettre en place un lieu propice et adéquat à la réalisation de leurs formations, cette espace sera correctement équipé afin de simuler les principes du processus de travail collaboratif autour d’un projet ou d’un outil. Ce ne sera certes pas pour de suite mais nous avons bon espoir de pouvoir réaliser cet espace opérationnel adapté à la réalisation de cette mission courant 2016.

La plateforme collaborative de la Maquette Numérique en Région propose également un annuaire des membres afin de présenter leur agence, entreprise ou société et y afficher leurs expériences, qualités et prestations proposées autour de la maquette numérique et du travail collaboratif sous environnement BIM.
Cet annuaire permet à tous dirigeants, maîtres d’ouvrage ou Maîtres d’œuvre de trouver un prestataire afin de réaliser des missions diverses et variées.
Un consultant pour un audit d’entreprise, un projeteur expérimenté en maquette numérique, un formateur sur logiciel spécifique ou un architecte calé dans le management et la coordination sous environnement BIM.

Principalement axés sur l’information et la formation, nous mettons en place une zone de partage et d’échange avec connexion sécurisée accessible aux membres de l’association. Cette zone de partage permet la mise en ligne de bon nombre de documents et supports propres non seulement à l’association mais également à ses membres comme les formateurs qui pourront mettre en ligne leurs contenus pédagogiques de formation et suivre l’évolution de leurs stagiaires après un cours.
L’évolution de cette zone sécurisée est bien évidemment de fournir un outil de collaboration et d’échange de la maquette tout d’abord selon ce qu’on appelle le BIM level II  puis vers le level III comme les solutions proposées par les grands éditeurs de logiciels. Celle-ci sera tout bonnement propre à notre région et adaptée à nos utilisateurs et adhérents.



Selon les différents types de membres de l’association, des collèges de membres seront organisés afin de constituer des groupes de travaux et centraliser ainsi les attentes de nos adhérents pour porter leurs inquiétudes devant les instances dirigeantes de notre gouvernement. Eviter les décalages que l’on peut voir parfois entre les institutionnels et les administrés de ces institutions.
Deux de nos fondateurs sont membres auprès de Médi@construct (chapitre Francophone de Building Smart Internationale, Organisme international pour la promotion du format d’échange normalisé IFC et l’interopérabilité), Jérôme CORNU et moi-même pourrons ainsi porter la parole de nos adhérents auprès du gouvernement et faire remonter les informations du terrain par rapport aux problématiques rencontrées lors de la mise en place et de l’utilisation du BIM.

D’autres projets sont bien sûr en cours mais chaque chose en son temps...

L’intérêt est donc multiple vis-à-vis de nos adhérents mais également des non adhérents.
Cette plateforme permet de mettre en avant tous ce qui se réalise dans notre région autour de la maquette numérique. Notre co-fondateur Jérôme VALINA spécialisé en référencement et communication sur internet s’occupera du réseautage sur l’ensemble des supports web. Le maître mot étant de communiquer, nos articles et actualités sont tournés vers la présentation des réalisations de bâtiments auxquels nos adhérents ont participé en essayant le plus possible de parler « vrai » et mettre en évidence les bienfaits mais également les difficultés rencontrés.

Contact / Coordonnées :

Stéphane IMBERT
Président Fondateur Association La Maquette Numérique en Région
Site dédié : www.bim-revolution.com
Portable : 06.77.04.59.89

Adresse :      08, Rue du Poste

                   11 170 CARLIPA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire